Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Art blog Factory : le monde visuel de François Boussuge
  • : D'abord illustrateur de presse, mon travail de plasticien a longtemps tourné autour de la disparition des espèces de notre petite planète.Après un travail sur papier découpé (kirie), le dessin s'est affirmé de nouveau, à travers le corps masculin, dans une approche qu'on pourrait qualifier de "gay queer art". Bienvenue dans mon cabinet de curiosités.
  • Contact

Texte Libre

Recherche/seek

Big business

Archives/files

14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 17:33
Une illustration de presse typique, dans le domaine économique, sur les OPA, pour un journal externe d'une banque.


A typical illustration for economics, here takeover bid, in an external magazine of a bank.















































Des fois, j'ai pu m'amuser un peu plus sur le fond.

Here and there, I was allowed to play with the meaning a little more, here about newcomer  qualified workers on job market.




Repost 0
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 19:05
J'inaugure aujourd'hui la rubrique illustration de presse. J'ai pensé à celle-là ce matin en me levant. Encore de l'animalier qui a tendance à disparaitre. En plus il y a des cercles partout... Déjà on y voit mes obsessions actuelles. Réalisée il y a 10 ans pour Courrier Cadres de l'APEC. Le DA s'appelait Pierre Philippon et avait une vraie personnalité quant au choix de l'iconographie. Pas facile de trouver des gens comme lui dans la presse française aujourd'hui... Sujet? Heu, l'adaptabilité des cadres pour faire face au chômage je crois.

I inaugurate the "editorial illustration" section with this B&W drawing very closed from my current obsessions: disappearing animals and circles. Made for a magazine for executives and managers 10 years before. Subject? Mmh, executive's adaptability to fight unemployment or something.


Repost 0
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 21:02
En écho à une vidéo de Chrw, une courte apparition lors d'une récente promenade en Camargue.

Echo of Chrw's  video , a short appearance during a recent walk in Camargue.








Ca me fait penser à cette animation de la série des "Questions by Occhio", une sorte de synthèse des deux:

It makes me think of this animation from serial "Questions by Occhio" which is a kind of synthesis of both:

question # 654




Repost 0
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 15:45
6 jours de grand soleil à Paris, et des projets pour le mois de mai dont je vous parlerai plus tard. Surprise!

 6 sunny days at Paris and some projects for may. I will tell you later. Surprise!


Une série de crocodiles / lézards.

Some see crocodiles, others lizards.










Repost 0
Published by François Boussuge - dans sur verre - on glass
commenter cet article
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 09:54
Je serai absent jusqu'au 11 avril. J'espère vous retrouver tous à mon retour frais et dispos.

I am leaving. Hope to see you all when I will come back the 11th of april.


Comme je ne voudrais pas que vous vous ennuyiez durant ce long week end de Pâques, je vous propose trois vidéos qui déchirent, chacune à sa façon.


Un pamphlet contre le CSA d'abord, âmes sensibles s'abstenir. Zaléa est une télé qu'on peut voir sur la Freebox. Mais le CSA leur a refusé l'accès à la TNT nationale. Ils ont refait une demande pour une diffusion régionale ces derniers jours. Pas sûr qu'ils l'obtiennent vu leur esprit critique...

Aux chiottes le CSA

Une fausse interview rigolotte ensuite, où  Claude Goasguen (un des porte-paroles de Nicolas Sarkosy)  tente d'expliquer aux entrepreneurs américains la position de son parti  concernant le pacte écologique de Nicolas Hulot. Une belle leçon de flatterie politicienne doublée d'une absence d'esprit critique un peu effrayante...

The Yes Men

Et un coup de coeur pour finir. Adam Phillips est un orfèvre du Flash. Le 
niveau visuel de ses dessins animés, qu'il réalise seul,  supportent la comparaison avec les réalisations ayant des technologies plus pointues.

Prowlies at the River


This last link above is ok for english speaking people. The 2 first, er..., no! Adam Phillips found on lines and colors.


Repost 0
Published by François Boussuge - dans divers - miscellaneous
commenter cet article
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 08:31
J'ai de nouveau soumis ce design avec le texte en moins. Je saurai comme ça si sa courte durée de vie dans le concours venait du titre.

2nd submission. W/o text, as comments asked. I'll know  thus  if  the text  caused  the  end of the contest last time.



My Threadless.com Submission
Repost 0
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 13:19
Vendues. Les 2 premières sont faites avec de la cire d'abeille.

Sold. The 2 first are made with bee wax.
















La deuxième semble bien cacher le chat d' Alice aperçu par Christine Rodès (lire le billet ci-dessous). J'avais pensé à un crabe en la faisant, mais son interprétation s'impose haut la main.

Within the second one, C.R. saw the smiling and vanishing cat in Alice in Wonderland (see text below). Doing it,  I settled for a crab , but her interpretation rules.
Repost 0
Published by François Boussuge - dans sur verre - on glass
commenter cet article
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 16:57
J'ai un grand bonheur de vous faire part de ce texte écrit par la critique Christine Rodès qui est passée voir l'expo juste avant qu'elle ne quitte les murs de la galerie. Les mots sont biens pour lutter contre les disparitions...
Ma chaleureuse reconnaissance à l'auteur.




"Hier, je suis passée par hasard chez Jacqueline Regis : on aurait dit que vos êtres en voie de disparition, voulaient rejoindre la mer, et j'ai tenté de les accompagner, longuement, en les poussant des yeux.

 Ce petit jeu n'est pas sans risque, au bout d'un moment une affection nous gagne , dont on ne sait -  le mot est trouble -, s'il s'agit de maladie ou de tendresse. La dissémination qui les menace est de même nature que les pigments d'où leur forme émerge : une beauté brève, l'émergence d'un trait, la constellation de couleur pure qu'une colle ou un solvant peut soudain agréger, dissoudre ou modifier. Ce que capte l'artiste -à vrai dire l'apprenti-sorcier des matières nomades- c'est un instant , un espace-temps minimal dans la dérive possible des signes.

 Signes mouvants, émouvants, car l'entomologie qu'ils inventent glisse aussi vers l'abstraction. Ce que nous voyons, c'est bien leur plasticité, leur décor, mais ce à quoi nous prêtons l'oreille, c'est  leur fragile rumeur, leur corps fragmenté, leur trace allusive qui murmure depuis le cercueil de verre. Ca y est, les singuliers nous agrippent  en témoignant de choses qui nous touchent, l'altérité, la résistance.

 On ne peut les quitter ainsi. On songe à des hébergements possibles? Cette amie par exemple qui oscille entre Cotentin et Camargue, qui étudie les deltas de la terre, et n'aime que terres humides et oiseaux de marais : elle serait parfaite pour protéger celui-ci, dont ne subsiste, sur 10 cm de diamètre pétri, que le bec, mais si beau de courbe, dans le bleu d'hypothétiques marais et le rouge-brun d'improbables saladelles...

 Hop, oublions le chômage, les courses chez Ed, la marginalité forcée. Offrons-lui ce Bec fantôme, ce signe d'oiseau  qui, à la réflexion, nous fait songer au Chat d'Alice au pays des Merveilles, dont seul demeure le sourire, après qu'il eut disparu.

 On rentre chez soi, en fustigeant une hystérie indéniable, un emportement irrépressible - mais finalement pas mécontente d'avoir rencontré ces zozos.

 La nuit passe, occupée d'autres rêves.

 Au matin, c'est le lézard qui pointe son museau, il fore la mémoire en douceur, comme il fait du bleu vers le vert, dans son verre. Il me rappelle les gekkos qui m'empêchaient de dormir au Laos et l' éclair vif des salamandres corses. On ne peut pas s'en défaire, on appelle les amis à Paris, à trois, on pourrait l'offrir à Patrice et Marie-Christine qui vont convoler après 30 ans de fiançailles et dont l'amour, sans doute, repousse comme la queue du lézard... Bon, téléphonons pour retenir l'allongé.

 On s'avise alors qu'au fond de la cervelle, bien cachée dans les circonvolutions, est restée le petit Petri jaune, peut-être une algue, épanouie comme un oeillet de roche, une salade de lichens, on s'était esquinté les pupilles à bien distinguer le mauve pâle, très délicat, qui assourdissait la fanfare du jaune, pétard de soleil. Un mutant androgyne, le Rimbaud des espèces en goguette.

 Mais c'est assez de paroles, ce dernier était un songe portatif, à mon seul usage..."







 




Repost 0
Published by François Boussuge - dans sur verre - on glass
commenter cet article
1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 12:52
This is a  fish.

Ceci est un poisson.






Info ou intox? A vous de voir.
Repost 0
Published by François Boussuge - dans sur verre - on glass
commenter cet article
31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 19:47
Finito! Les murs sont vides. Les bestioles ont rejoint l'ombre des emballages en papier de soie et plastique à bulles. 2 autres petites boites, vendues:

The show is over. 2 small dishes, sold.









Repost 0
Published by François Boussuge - dans sur verre - on glass
commenter cet article