Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Art blog Factory : le monde visuel de François Boussuge
  • : D'abord illustrateur de presse, mon travail de plasticien a longtemps tourné autour de la disparition des espèces de notre petite planète.Après un travail sur papier découpé (kirie), le dessin s'est affirmé de nouveau, à travers le corps masculin, dans une approche qu'on pourrait qualifier de "gay queer art". Bienvenue dans mon cabinet de curiosités.
  • Contact

Texte Libre

Recherche/seek

Big business

Archives/files

13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 23:37
Un papier découpé avec deux essais de fond : l'un doré et l'autre sur papier chinois coloré à l'acrylique. Je n'arrive pas à savoir lequel est le mieux. Cette question du fond m'obsède. Une autre question se pose: la reproductibilité de ce genre de travaux. En effet, le scan ou la photographie ne font pas honneur à l'objet: perte de précision des bords. Un travail sur Illustrator serait plus précis; oui mais voilà, je perdrais le plaisir de la découpe.

A papercut with two attempts of background; a gold one and the other on chinese paper and acrylics. I really don't know which is the best. I am obsessed with this background question. I also have this one: how to take a picture to print this kind of object? Scanner and photography are both deteriorating the cutting edge of the black piece. The same drawing in Illustrator would be more precise, yeah right, but the thing is I would lose the pleasure of the "appliqué work".

papier découpé / papercut


papercut paper cutting

Papier découpé 18,7 cm X 29,7 cm

Partager cet article

Published by François Boussuge - dans papiers découpés - papercuts
commenter cet article

commentaires

Laglesine 06/09/2010 20:53



Impressionnants ces papiers découpés. J'aime beaucoup.



François Boussuge 17/09/2010 10:26



Merci.



Christine Rodès 14/10/2009 11:06



pour moi, c'est le doré - il rend la scène plus mystérieuse, il renvoie aussi aux illustrations des années 30-40 (les lointains fabuleux) auxquelles le réalisme stylisé de la scène peut faire
écho.  Son homogénéité de fond fait davantage ressortir le motif - le chinois , variable du bleu au rose/jaune, affadit un peu le tout.

Bonne journée ! 



François Boussuge 14/10/2009 12:14


Merci beaucoup pour ton commentaire Christine. Ton analyse confirme une intuition: que les fonds trop chargés affaiblissent la forme de découpe. J'ai du mal à accepter l'humilité de cette
technique. Je cherche une manière de l'en sortir et aussi d'échapper à la tradition, mais c'est en vain. L'humilité semble bien être THE problème. Faut que je travaille sur ça...